Diwali6

Happy Diwali !!! Happy Diwali !!!

En Inde, Diwali marque le début d’une nouvelle année. Les maisons sont nettoyées de fond en comble, parfois même repeintes. Et chacun porte ses plus beaux atours en l’honneur des dieux et des déesses qui vont être célébrés durant 5 jours.

Vous connaissez l’effervescence d’un 24 décembre après-midi dans nos grands magasins ? Et bien dites-vous que pendant plus d’un mois c’est ce qui se passe tous les jours en Inde dans les quartiers commerçants…

Diwali est une fête majeure en Inde. C’est la « fête des lumières ». Elle marque le retour dans son royaume de Râma, la représentation sur terre du Dieu Vishnou, après sa victoire sur le démon Râvana, qui lui avait enlevé sa douce épouse Sita. Tous les habitants allument des millions de petites lampes à huile en son honneur ainsi que des milliers de guirlandes électriques. Villes et villages sont illuminés dès la tombée de la nuit.

Pour les Hindous, Diwali est le point central de 5 jours de célébrations bien distinctes :

  • Le premier jour, Dhanteras, est dédié à Dahanvantari, médecin des dieux et créateur de la médecine Ayurvédique, et à Yama, seigneur de la mort, à qui on fait des offrandes pour se protéger d’une fin trop précoce…
  • Le second jour, Chhoti Divali, marque la victoire de Krishna sur Narakasura, le démon de la saleté. Ce jour-là, les indiens se massent le corps avec des huiles parfumées et médicinales pour se préparer à la grande puja (rituels complexes d’offrandes et d’incantations à travers lesquels on adore et vénère une divinité) du lendemain.
  • Pierre angulaire de la fête, le troisième jour, DIWALI, est consacré à Lakshmi, déesse de la richesse et de la prospérité, et à Ganesh, dieu de la sagesse, de la prudence, et de la protection. C’est la victoire du bien sur le mal, de la lumière sur l’obscurité. C’est le jour le plus animé, où tout n’est qu’illumination. On échange alors des cadeaux, des gulab jamun, des jalebi, des peda et autres sucreries, avec sa famille et ses amis. C’est aussi le jour où hommes d’affaires et commerçants arrêtent leurs comptes professionnels. Puis à la tombée de la nuit, chacun fait une puja à Ganesh et à Laksmi, avec des offrandes harmonieusement présentées sur un thali (plateau rond généralement utilisé pour servir le repas).
  • Le lendemain, Annakut, est le symbole de l’abondance. C’est le jour où on offre des repas aux plus défavorisés, mais également aux jeunes mariés.
  • C’est le cinquième jour, Bhai Duj, qui marque le renouvellement des liens d’affection fraternelle : les frères se voient offrir des douceurs, les sœurs des vêtements, un peu d’argent ou un bijou.

Pour les Sikhs et les Jaïns, cette période est aussi importante que pour les Hindous, mais chaque communauté célèbre cette fête différemment. De même, selon la région, si les mythes et les légendes associés à Diwali restent identiques, les dates et les festivités peuvent être légèrement modifiées.